08/03/2007

Quand ça se termine pas bien, c'est sans fin

 

Autant être claire, en ce moment, j'ai la poisse. Elle est collante et suintante. Je me suis demandé si c'était moi ou une malédiction ou une personne bien intentionnée à éviter. La réponse n'est pas tombée. En très résumé, voici le récit de mes dernières aventures sauce catastrophe.

Tout a commencé par un régime de cosmonaute... entrepris par mon frangin et sa douce, histoire de se faire beaux pour le soleil. Ils ont fondu, donc ça m'a donné des envies de dégraissage aussi. Résultat des deux semaines de torture : 4 kg. Prix : cher en euro mais surtout en mauvaise haleine, sachets au goût de carton à avaler 4 fois par jour, problèmes de tuyauteries (ce régime, c'est de quoi péter à longueur de journée, réunion ou pas), orgie de légumes cuits vapeur (je peux plus voir un brocoli de près ou de loin) et faiblesse constante. Conséquence : vais retourner faire du sport, ça m'apprendra.

Ensuite, cette diète forcenée m'a certainement prodigué des hallucinations nocturnes car je me suis mise à fantasmer comme une bête. Un mot, une chanson, un sourire et je devenais chaude comme la braise. Du coup, pour épancher mes délires érotico-sauvages, je me suis créé un blog top secret où je laissais tout sortir. Résultat : des pages de gros mots et de cochoncetés. Prix : une chiée d'admirateurs virtuels en délire. Conséquences : quelques relations épistolaires et quelques visus. J'ai pas été déçue mais carrément mortifiée. Jeunes ou vieux, je suis tombée sur des boudins d'une lourdeur qui a un nom : la bite. Tordue qui plus est. Le môsieur (tous, c'est pour ça que je raccourci à "le") se prétendait libre et fantasque, et plein d'autres qualités alléchantes. Mouais. Quand ils ont vu la bombe que je suis, ça les a pas empêchés d'y croire malgré mon air peu engagé. Comment un gars moche qui a l'air affamé peut-il même imaginer poser ses lèvres sur le coin des miennes après le quart d'heure réglementaire avant de me barrer invoquant un prétexte même pas masquage ? Volée de claques, éradication du blog de boules.

Enfin, je vous passe l'hospitalisation de grand-mère, l'huissier qu'est venu toquer, les clients qui me font baver devant des contrats qu'ils ne signent pas façon Gaston, ex-Jules qui fait du chantage et autres joyeusetés qui font passer le temps. M'en vais donc braquer une banque (histoire de rejoindre le beau gars de Prison break dans mes rêves), séduire un marabout, oublier que j'ai un sexe et un coeur pour me rappeler que j'ai un cerveau, saoûler mes clients, voire les torturer un chouïa pour qu'ils signent et, et,... ET SI CA CONTINUE JE PARS FAIRE LE TOUR DU MONDE EN PATINS A ROULETTES !

17:17 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Attention madame... la transition entre "rouler des patins à quéquette" et "rouler en patin à roulette" risque d'être sportive. Houuuu que c'est lourd. B-)
Je suis super content de te relire enfin et t'inquiète le vent fini toujours par tourner.
Bizz

Écrit par : Bugs | 08/03/2007

héééééééééééééééé!!!!!!!!!!!!!! te revoilà ma belle!!!! je pars avec toi, tu auras besoin de roulettes de rechange et je suis libre comme l'air! on part avec un relochon, un saicisson, et des rotules en plastique, on fait le tour du monde, on ravage la planète de nos sourires carnassiers et on se prend une retraite à Waikiki.
Je suis sérieuse.
Tu veux de l'énergie, ma Boud'? Je t'en file plein. J'ai un super filon.

Écrit par : melle bille | 09/03/2007

le relochon et le saicisson existent. Sisi.

Écrit par : melle bille | 09/03/2007

Hey Boud',
De fait, heureuse de relire tes fantasques aventures.. Tu t'es mise aux expériences sociologiques, je te reconnais bien là ;)
Pour les fantasmes, t'inquiéte ça doit être les hormones qui s'échauffent à l'arrivée du printemps, je me suis aussi surprise plusieurs fois ces derniers temps !
A mon tour de te renvoyer de terrifiantes et mirlifiques énergies .. :)

Écrit par : gaYa | 09/03/2007

Pour le tour du monde j'ai des rollers, je peux venir ? ;-)))))

Écrit par : Nola | 09/03/2007

moi aussi.... j'ai des patins à roulettes ! pas des rollers comme Nola, non, des vrais patins, comme au bon vieux temps, je te les offre de grand coeur pour ton tour du monde à condition que tu m'envoies des cartes postales, hein ?

Écrit par : Tamalou | 10/03/2007

Euh Je sais pas faire de patin a roulette, mais je vous tirerai avec la voiture
Allez je t'envoi toutes mes ondes aussi ;-)
Bisous

Écrit par : Yves | 12/03/2007

Les commentaires sont fermés.