30/01/2007

Quick step sur plancher

 

Une copine a eu la bonne idée de m'inviter à une soirée samedi. Faut me resocialiser y paraît. C'était une soirée dansante. Rien d'anormal sauf que c'était de la vraie danse au programme. Un mix de Bal moderne où on se met tous en rangs devant un prof qui montre les pas dans un micro (héhé, la tournure idiote) comme au pays des cow-bows sans les indiens (normal, y z'y sont tous passés, mais je m'égare), et de danses de salon en duo. La copine a eu aussi la bonne idée d'informer tous ses potes de ma connaissance du tango. "Waouuuôoo, l'argentin en plus !". Et ici, je précise que je me trouvais dans le fin fond du boerenland. Pour tout dire, j'ai même pas eu le temps de boire pour oublier quelle sotte j'ai été d'accepter d'y aller.

En effet, j'ai tout dansé au son d'une machine à musique programmée relevant de choix plus ou moins douteux... valser sur Shakira sauce Iglesias, c'est très nouveau pour moi. Chacun de mes partenaires empressés s'est dévoué pour m'apprendre leur danse de prédilection, qui le cha-cha, qui la rumba ou encore le quick step, mélange de 1.2. chassé chassé 1.2. sautillé sautillé. La salsa s'est révélée être une épreuve de taille, car là, on ne me la raconte pas. Mais j'ai tout enduré stoïquement, jusqu'au tango fatidique.

Le type s'était douché au parfum, sa lèvre inférieure tremblait pendant que ses yeux se perdaient dans mon décolleté. Il faisait à peine ma taille. Donc lorsque le tango a commencé, d'une position normale de départ, sa main gauche a broyé ma droite, pendant que sa droite, posée dans la cambrure de mon dos, a pressé violemment la dite cambrure pour me coller à lui dans un geste sauvage et viril. Grr, un tigre (prononcer "tigré" - NDLR) de bal musette ! Ce qui fait que mes nichons se sont retrouvés en suspension en dessous de son menton, mon corps collé au sien par la force, non par la puissance, et la nuance est de taille. Donc, quand ce vilain gluant a voulu montrer qu'il savait utiliser ses jambes pour me faire faire des figures, ça n'a forcément pas marché vu que j'étais comme ligotée contre lui. Essaie de remonter ta jambe en l'air derrière ou sur le côté quand t'as le dos archi-courbé vers l'arrière ! Ca marche peut-être avec les poupées en plastique que ce monsieur fréquente dans son salon...

Ne voulant pas vexer le bonhomme, pote de ma copine, j'ai dû minauder ferme avec forces sourires et yeux flappis de biche pour qu'il s'écarte, ce qu'il a heureusement fait car je crois avoir été à ce moment-là à deux doigts de vomir vertement. Des mots évidemment. Je ne vomis du vrai que sur les trottoirs, moi !

Au final, je me suis bien amusée à regarder les traques de chasse des boers, j'ai un peu papoté avec les gonzesses bien sympa dans ce coin-là et j'ai dansé dansé dansé dansé presque autant que sur le plancher d''On achève bien les chevaux"...

17:30 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

En tout cas, j'ai passé une bonne soirée grâce à vous.
Le slow tout pourri, c'était moi.
J'étais tout fier, et le petit là, c'est mon jumeau.
Encore merci mame boudlard.

Écrit par : Charly | 30/01/2007

Héhé Le plus bOOOOOOOOOOÔ de tous les taangoooooooo du moonnnnnnnnnnnnnnnde ....
;-)

Écrit par : Nola | 31/01/2007

Hahaha J'imagine la scène hihihi
Plié
Bonne journée Boud'
Bisous

Écrit par : Yves | 31/01/2007

Quelle prétention ma chère ! Voilà ce qui arrive quand on se vante de savoir danser ! heureusement que Charly, lui, s'est bien amusé...

Écrit par : Tamalou | 31/01/2007

héhéhé héhéhé (je sais, c'est lamentable, et j'ai laissé le même commentaire chez Charly, ce qui en dit long sur ma capacité de concentration ce soir.).

Écrit par : melle bille | 31/01/2007

il faut à tout prix que tu essaies le cha-cha-cha; d'un coup de hanche, tu pourras envoyer valser le nain sur les trétaux.

Écrit par : melle bille | 01/02/2007

Les soirées de salles des fêtes un samedi soir en provine même dans les alpages n'ont rien à envier à votre description d'une soirée nulle à souhait, l'écran a du bon à défaut d'écrin !!!!

Écrit par : emile davis | 02/02/2007

Emile, va falloir rectifier le tir; sinon, les bouseuses, elles vont vous faire danser le merengue

Écrit par : melle bille | 03/02/2007

Ah quel plaisir de vous lire !
Je vous adore !
Charly.

Écrit par : Charly | 15/02/2007

c'est con que tu dessine pas pcq ca c'est du grand graphique !

Écrit par : zelda | 16/02/2007

Boud ? What's up my dear ?

Écrit par : Art' | 21/02/2007

Les commentaires sont fermés.