09/01/2007

Mandarin's love

 

WeppCela fait des semaines que j'hésite à vous le dire, mais ça ne peut pas continuer comme ça, vous devez savoir. Il est entré dans ma vie sur un coup de vent, en douceur, et n'est pas reparti. Je crois que je suis amoureuse.

 

Comment vous décrire celui qui me remue par moment les tripes ? Ou qui m'apaise par sa voix ? Et qui a compris que ma liberté, c'était son bonheur ? Qui le matin ne fait pas de bruit pour me laisser dormir ? Qui me fait la fête dès qu'il me voit ? Ben voilà, je viens de vous dire le principal sur lui.

Hormis le fait qu'il soit mandarin et que je ne capte qu'assez peu son langage. Il a échoué un soir d'hiver dans mon bureau. Malingre et fluet, les confrères et moi, on s'est tous entichés de lui. On lui a proposé de rester, on lui a installé un coin confort et il s'est rapidement remis en forme. Puis, les autres se sont désintéressés progressivement de lui et je n'ai pu faire autrement que de le ramener chez moi.

Un aventurier tel que lui méritait de connaître les joies de l'amour, alors je suis allée lui choisir la plus belle des compagnes que j'ai trouvé. Une magnifique mandarine toute blanche, alors que lui tire un peu sur le roux. Dès qu'elle est arrivée au bercail, lui, chaud comme une baraque à frites, s'est jetée tout de go sur elle. Petit corniuto, va, une femelle, qu'elle quelle soit, faut un peu y mettre les formes ! Donc, malin comme un singe, il a entamé une cour digne de ce nom. Et ça a marché, elle est finalement tombée dans ses ailes. Depuis, il construit un nid genre mille et une nuit (grâce aux supers matériaux que je lui fournis) et lui fait des mamours gémissants dès qu'il a cinq minutes.

Hier, alors que je remplaçais le bac de graine des amoureux, elle en a profité pour s'envoler dans l'appartement. Enceinte jusqu'aux pattes, cette idiote a fait quelques mètres avant d'atterir à bout de souffle sur le canapé. On est restées là une bonne heure à se regarder pendant que je lui parlais doucement pour la calmer et qu'il hurlait comme un dément après sa chérie. J'ai vraiment dû prendre mon courage à deux mains pour la choper et la ramener près de son chou car j'avais très peur de lui faire mal.

En fait, ça m'embête un peu de les avoir mis en cage, mais je ne peux pas les laisser voltiger partout, c'est que ça fait aussi des cacas ces êtres-là, et même si j'avoue que j'essaye de les dresser avec mon doigt et ma voix, je crois que le minuscule petit pois qui se loge dans leur tête ne permettra pas beaucoup de choix. Et si je les relâche, ils ne tiendraient pas jusqu'au printemps, vu que ce sont des oiseaux des îles ensoleillées.

Donc, me voilà avec un couple d'adorables bestioles prêt à faire des petits et auxquels je suis déjà... attachée. D'autant que les mandarins chantent exactement comme un poulet en caoutchouc que j'adorais à cause du look et que quand t'appuyais dessus, ça faisait un super couic-couic.

13:07 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

Jolis oiseaux Salut Boud',
Pour apprivoiser un oiseau, il faut les prendre juste après l'eclosion, les nourrir a la main etc, pour les parents ça ne fonctionnera pas, peut-être avec les petits.
Bisous

Écrit par : Yves | 09/01/2007

y a pas d'âge pour l'amouhouhourrr ... et il en aime une autre !

Écrit par : Tamalou | 09/01/2007

Quand j'étais petit J'avais aussi un couple de mandarin, et la madame, je l'appelais la mandarine !
j'aime beaucoup le début du texte ;-)

Écrit par : Nola | 10/01/2007

des inséparables pour le coup, c'est tellement joli et orange que je n'ai pas envie de faire de l'humour; juste de sourire bêtement (et crois moi, lorsque je souris bêtement, ça dépotte gracieux)

Écrit par : melle bille | 10/01/2007

Les bébés mandarines Ben, Yves, je ne vais pas les garder donc je pourrai pas les apprivoiser. Car s'ils se reproduisent tous entre eux, ça va donner des dégénérés et je compte bien garder l'exclusivité. Oui, Tamalou, mais c'est tellement mignon de les regarder s'aimer. Facile Nola... les miens ont des prénoms ;-)... ha Bille, faudra qu'on fasse un concours, parce que quand je m'y mets, plus bête que mon sourire, c'est dur.

Écrit par : Boudlard | 10/01/2007

.. Boud, c'est beau de te voir amoureuse.. Dommage qu'il ne soit pas pour la diversité !

Et d'ailleurs bon anniversaire ! on est né à quelques jours d'intervalles à peine - Reste à voir les années ;)

Écrit par : gaYa | 10/01/2007

Gaya ! A toi aussi joyeuse capricorne ! Ne me parle pas d'années, tout ça c'est du pipi de mandarine, petite peste ;-)

Écrit par : Boudlard | 10/01/2007

- :)

Écrit par : gaya | 11/01/2007

woua ho un concours!!! mais qui va nous départager?

Écrit par : melle Bille | 12/01/2007

TaDaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaam Départager ??? Nola à la rescousse !!! A Qui le tour ?

Écrit par : Nola | 15/01/2007

Mais nooonnnn Juste de l'aide...

Écrit par : Boudlard | 15/01/2007

Oups je me suis fourvoyé ;-)

Écrit par : Nola | 15/01/2007

Les commentaires sont fermés.