20/12/2006

Cache-toi, j'arrive !

 

Rien à faire, les années ont beau passer, je n'arrive pas à me résoudre à ne pas envoyer de cartes de voeux. Depuis 3 ans, je les fais moi-même, pas par manque d'argent, non, parce que je trouve cela encore plus personnel. Je passe donc quelques soirées à préparer avec amour et délicatesse les décors et les textes pour chacun. Certaines sont assez conceptuelles, il faut bien l'avouer : peindre une idée n'est pas aisé, la comprendre encore moins. D'autres sont plus figuratives, généralement pour les personnes âgées. Et enfin, mes préférées sont les cartes à cachettes, ç-à-d qu'il faut déplier des bouts, dérouler des parties, tirer sur des languettes, pour voir apparaître le texte, qui est généralement farfelu et qui m'a pris autant de temps que la confection de la carte elle-même. Or, il faut bien avouer que cette technique ne donne aucun résultat. J'atteins en moyenne 0% de réponse.

Que faire ? Ne pas écrire ne changerait rien, on est d'accord. Acheter des cartes toutes faites, histoire de signifier que je suis malgré tout comme tout le monde et que recevoir des cartes, préfabriquées ou non, ne représente aucun danger, voire même me ferait plaisir. Ou alors, je pourrais en fignoler des particulièrement moches, qu'ils se rendent bien compte qu'au fond, c'est le geste qui compte. Or, en écrivant ce texte, je m'aperçois qu'en fait, je m'en fiche un peu, finalement de ne pas avoir de retour. Je bricole ces cartes parce que ça me fait plaisir avant tout, et je sais que dans certaines chaumières, on rigole encore de la carte de l'an dernier, donc je vais devoir faire encore plus fort. Je suis piégée, c'est l'escalade ce truc-là !

14:53 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

idée les règles du poker avec la tête de Clint Eastwood qui apparait avec un flingue quand on tire sur la languette

Écrit par : melle bille | 20/12/2006

M'lle bille et à la fin du flingue une inscription qui fait : PAN PAN ;-))))))))))))))

Écrit par : Nola | 21/12/2006

Une pierre deux coups Ton amour pour la carte prend une tournure un brin obsessionnelle, ma chère Boud'! Pourquoi ne pas joindre tes deux passions du moment et envoyer un 9 de coeur à l'un, un as de pique à l'autre... Tu imagines la symbolique à développer là derrière ?

Écrit par : Artatum | 21/12/2006

Vos idées me tentent J'adore Clint, les flingues en plastique qui font sploucht, et les chiffres. Un brin d'obsession ? Non mais ! En fait, Art, si j'y pense, je suis pleine d'obsessions, qui vont et viennent. En général, je les nomme envies, ça a l'air plus normal. Et ça donne une meilleure image ;-)

Écrit par : Boudlard | 21/12/2006

les envies font que nous sommes en vie.
Haaaaaaaaaaannnnnnnnn si c'est naaaaaaaaazzz!!!

Écrit par : melle bille | 21/12/2006

Arrggghhh Tiens bon Bille, plus que 3 jours !

Écrit par : Boudlard | 21/12/2006

yyoooooooorrrrgggggggg e-mail moi ton adresse postale, qu'on t'innonde de bons voeux Héllènes!!!!

Écrit par : melle Bille | 21/12/2006

hooooooo oui ton adresse on va t'envoyer de la mousaka en poudre ,

Écrit par : zelda | 21/12/2006

le coup de l'antrax en poudre, c'était toi!!!! allez, avoue! ;o)

Écrit par : Bugs | 21/12/2006

Bille T'as reçu mon adresse ?

Écrit par : Boudlard | 22/12/2006

Les commentaires sont fermés.