05/02/2006

Etre chasseur polygamique demande de l'énergie

 

Drôle de journée aujourd'hui... en vrac, ce 5 février, ca fait 18 ans que mon père est décédé, pfouiiiii, et je me rappelle son regard, ses mains, son odeur, ses coups de gueule, son humour, sa tendresse et son putain de caractère comme si c'était hier. Hier, j'ai ri comme une gamine en mâtant Doc Gyneco chez Ardisson, l'es trop mignon ce Doc. Difficile de se mettre en colère face à un gars comme lui ! Et pourtant, je me suis retrouvée dans une rage folle... des images remontant à la surface de mon esprit de bourgeoise bien emmanchée et ne souffrant d'aucune culpabilité.

 

Parce que dans l'absolu, je me fous de la polygamie et de l'instinct chasseur de l'Homme. Femme y compris. Mais dans la réalité du quotidien, j'avoue que ca prend parfois des tournures difficilement tolérables. Pourtant, l'instinct chasseur est inné chez moi, nous pratiquons cet exercice de père en fils depuis des générations... tous mes potes disent d'ailleurs que je ne suis pas une vraie fille. Or, toutes les filles chassent et sont aussi polygames que les garçons. Que ceux et celles qui ne "trompent" pas lèvent le doigt ! A part exception exceptionnelle de ceux qui ont rencontrés le grand A, et les peureux qui subissent des contraintes économico-sécuritaires, se roulant dans leur routine et leurs kilos en trop, nous sommes tous polygames.

 

Prenons moi par exemple. Si je suis amoureuse, je suis incapable de me laisser toucher par quelqu'un d'autre, que ce soit par des mots ou par des gestes. Et bien, c'est dur de rester amoureux, cet état biologique et spirituel intense, envers et contre tout. Surtout quand Jules continue à chasser au vu et au su de tous. Quel manque de subtilité et de tact. Et quelle andouille aussi de nier bêtement, me signifiant par là, qu'en plus de ne pas être l'unique bénéficiaire de ses élans, je dois être conne. D'un autre côté, je me mets à sa place, que faire d'autre que nier ? S'il me dit oui, c'est vrai, je te trompe à répétitions, je serais censée dire et faire quoi ? "C'est rien, mon poulet, je sais que c'est juste l'esprit de conquête, l'ambiance de la séduction, l'excitation de la découverte et que ce ne sont que finalement des coups de queue... on se complète trop bien que pour se quitter." Dur dur de gérer, donc on a pas osé. Alors, je fais semblant de rien, mais je sais exactement quand et avec quel genre de nana il s'évade. La preuve qu'il est chasseur, c'est que ce n'est jamais le même type de gibier. Et polygame, parce que toutes lui apportent un ptit truc différent. En 3 ans de vie commune, je crois qu'il a eu 5-6 liaisons, dont une qui a failli nous séparer. Ca fait des mois qu'il est rien qu'à moi, mais l'arrivée du printemps risque de réveiller ses instincts, et je ne ferai rien pour l'en dissuader, je ne suis pas en compétition, autre chose à foutre de mes journées.... bosser, m'amuser, m'occuper de moi, être zen à la casa et ne pas chasser : c'est excitant mais la polygamie, c'est éreintant.

12:23 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

salut felicitation pour la creation de votre blog! qu'il soit enormement visite et aussi inonde de commentaire! bonne continuation et a tres bientot jj

Écrit par : J-Jacques | 05/02/2006

Les commentaires sont fermés.